Ne me dites plus bon courage !

« Bon courage », cette expression que l’on sort tant dans les moments tragiques de la vie que dans le quotidien. Toute notre vie nous devons être courageux. 

Mais, depuis l’annonce de ma grossesse puis de la naissance, je ne compte plus les fois où on m’a souhaité du courage… Parfois ce fut même des réactions encore plus tranchées… 

Pourquoi ? J’imagine que les gens se replongent dans leurs souvenirs, leurs difficultés avec leurs bébés et leurs plus grandes peurs…

Alors ici, je le crie, nous sommes heureux de cette naissance, de cette expérience pas si commune dans le fond…  Du courage, avec la tonne qu’on nous a souhaité, nous en avons à revendre ! Si ça vous intéresse d’ailleurs… 😉

Mais alors, souhaitez nous du bonheur ! Souhaitez nous de profiter de chaque instant que nous offre la vie, de partager, d’aimer, de parfois confronter nos idées mais pour en sortir grandi ! Souhaitez nous de vivre pleinement, de ne garder que le meilleur et d’oublier les instants de doute ! Souhaitez nous de nous aimer ! 

  

La grossesse gémellaire, l’annonce !

Nombreuses sont les fois où durant ces huit mois, on nous a posé la question de notre réaction face à l’annonce de la grossesse gémellaire…  

 Nos antécédents nous ont permis d’être informés de l’existence de ces deux petits êtres très tôt. En effet, après de longs mois d’arrêt de pilule et mes multiples fausses-couches, nous avons eu rendez-vous pour une première écho vers un mois. Toutefois,nous n’avons pas eu cette joie immense que certains futurs parents racontent. La gynécologue, comme nous, étions sur la réserve. Est ce que cette grossesse allait être évolutive ? 

Nous n’arrivions pas à avoir un bébé… alors deux… Comment l’imaginer ? Une blague ?

Puis les semaines ont passé avec des contrôles très réguliers. Et si, nous avions des jumeaux…. On a commencé à l’envisager sans trop y croire. La gynéco nous a alors dirigé vers un collègue plus spécialisé dans les surveillances de grossesses gémellaires . 

Cette première écho officielle a été pour nous le déclic. Nous allions être parents de jumeaux monozygotes, plus communément appelés « vrais jumeaux » (terme d’ailleurs contestable vrais/faux, ce sont surtout de vrais enfants !). C’est d’ailleurs à ce moment là que j’ai vécu le « choc de l’annonce ». Non pas que deux bébés me fassent peur mais une multitude de questions m’apparaissait. Fini l’éventualité d’avoir un garçon et une fille, comment faire s’ils se ressemblent trop… Et puis j’ai pensé rapidement à tous ces reportages où les jumeaux sont tellement liés que leur sociabilité avec les autres et dans la famille est difficile. 

Nous allions aussi découvrir tout un vocabulaire et un contexte : grossesse monochoriale bi-amniotique, syndrôme transfuseur-transfusé, la prématurité éventuelle, l’arrêt de travail précoce, le double de travail ….

C’est d’ailleurs à ce moment là que j’ai découvert tout un réseau de blogs de parents de jumeaux. #TeamMultiples 

Avoir des jumeaux c’est du travail mais c’est surtout du bonheur et une chance ! 

Un petit bilan… pour commencer

 Débuter l’écriture sur une page blanche… comment dire que ce n’est pas évident ! Plein d’idées se bousculent dans ma tête mais par où commencer !

Je pense qu’un petit bilan de ces deux derniers mois serait une bonne introduction !

  
Alors 2 mois … et quelques jours, ce sont :

Deux adorables petites filles

Une Maman et un Papa comblés mais un peu fatigués 

Un chat boulversé dans ses habitudes mais curieux de ses nouvelles copines

Des rencontres avec la famille et les amis

Près de 800 biberons donnés avec amour, seuls, en duo ou en simultanés

Autant de couches changées, à quelques unes près

Des bodys, des pyjamas et des robes par dizaines

Des sourires et des larmes… mais nous ne retiendrons que les premiers

30 jours en Néonat et autant de journées de stress et de questionnements

Des centaines d’euros en moins sur nos comptes en banques (oui, il faut être honnêtes, deux bébés, ça a un coût)

Des dizaines de cadeaux pour notre grand plaisir

Des nuits de sommeil hachées et quelques siestes pour tenter de compenser

Des pelotes de laine tricotées en famille et des mètres de tissus assemblés 

Un véritable cocon créé à la maison pour ces deux puces 

Des photos par centaines, dans nos appareils, dans nos téléphones pour immortaliser ces instants de bonheur 

Et surtout une multitude de câlins et de bisous !!!!!